Le djaämik.

Nous avons eu le plaisir d’écouter et de collecter, lors de nos voyages, de nombreuses chansons. Nous en avons traduites certaines, nous avons hésité pour d’autres, écrites en sumérien ou en roumain.

Nous avons préféré ne pas toucher à celles qui étaient écrites en djaämik. L’humour de cette langue nous a réjouis. Ce mélange dialectique rappelle peut-être le volapük ou l’esperanto, langues inventées au XIXème siècle, mais on sent les racines profondes de la langue djaämik dans ses sonorités anciennes, vraisemblablement à l’origine de toutes les langues romanes.

Vous trouverez un petit lexique dans ce site afin de parfaire votre compréhension de textes tels que « Konoma Lele » (La fourmi Lele) ou encore « El dzen djuin » (le 10 juin). Bonne lecture !

Commentaires (1)

GAILLARD ALAIN
  • 1. GAILLARD ALAIN | 19/05/2014
ma langue c'est le talmouk , je l'utilise quand je souhaite ne pas être compris comme une bombe au poivre éloigne les chiens; cela marche , dernière utilisation à béziers le 5 mai , je note que djaamik et talmouk se terminent par un k , affaire à suivre .

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau