Calatorie Treia

Une pochette

 

« Calatorie treia » est comme son nom l’indique notre troisième voyage au pays du djaämik. On y chante, on fait la fête, on pleure, on vit dans une ambiance méditerranéenne, on mange du ragoulash avec de l’huile d’olive. Peu importe son nom ou sa localisation exacte, la musique qu’on y entend est faite de chaleur et d’eau salée, de soleil et d’orages violents, de mythes et de réalités.

Nous avons eu le plaisir d’écouter et de collecter les chansons de ce CD. Nous en avons traduites certaines, nous avons hésité pour d’autres, écrites en sumérien ou en roumain. Nous avons préféré ne pas toucher à celles qui étaient écrites en djaämik. L’humour de cette langue nous a réjouis et on en perçoit les racines profondes dans ses sonorités anciennes, vraisemblablement à l’origine de toutes les langues romanes.

Vous trouverez dans cet album une chanson de marin, une de mariage, un chagrin d’amour, un vieux conte sumérien, une fable, une réflexion sur le temps qui passe. Nous les avons mélangés à de vieux airs folkloriques entendus dans les collines.

 

Che che che! (A votre santé, amis !)

Kopo Tokopa ! (Que votre vie soit douce !)

Popa ! (Le bonheur pour vous !)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau